CONSTRUCTION DE LA PREMIÈRE ÉGLISE

DE LA PAROISSE DE SAINT MARC DE COURNOYER

AUJOURD'HUI, SAINT MARC SUR RICHELIEU


Église de Saint-Marc, érigée en 1798 suivant les plans de l'abbé Pierre Conefroy, avec sa façade et son clocher d'origine, remplacés en 1908

(photo anonyme, collection de l'auteur GeorgesBellemare)


Nous savons maintenant que le presbytère-chapelle a été inauguré le 17 décembre 1793.

Trois ans plus tard, le 10 janvier 1796, 43 tenanciers se réunissent et signent une pétition adressée à l'évêque de Québec, pour obtenir la permission de construire une église.

Le presbytère-chapelle ne répond plus aux attentes des paroissiens. La pétition est rédigée par le notaire Jean-Marie Mondelet, résident de Saint-Marc

Recherche Georges Bellemare : A.N.Q.M. Minutier Jean-Marie Mondelet, 10 janvier 1796


Le 3 février 1797, les syndics enregistrent le devis et les prévisions pour la construction de leur église. La répartition est aussi prévue. (détail dans Album 1792-1992)

La construction de la première église débute en 1798 pour se terminer en 1801.

Le 4 juillet 1799, le bon curé Joseph Martel procède à la bénédiction de la première pierre de son église. (AFSM-10 Année 1799) Nous savons que monsieur Martel décède l'année suivante et il est remplacé par Joseph Duval-Lelièvre (1800-1802).


Extrait du livre du 200e de la paroisse 1792-1992.

Recherches Georges Bellemare.

Plan de la première église de St-Marc-sur-Richelieu

Le plan de l'église épouse la forme d'une croix latine de 42 pieds de large par 100 pieds de long avec ses transepts, et se termine par une abside arrondie en demi-cercle d'un diamètre un peu plus étroit que la largeur de la nef. La façade et le corps de l'église sont élevés avec la pierre provenant des terres mêmes de Saint-Marc. La maçonnerie des ouvertures est raffinée par la pose de pierre de taille.

Les fenêtres à petits carreaux en plein cintre, trois de chaque côté de la nef, une dans chaque transept et de l'abside et se termine par un larmier élégamment galbé.

Orientée vers l'Est, la façade symétrique s'équilibre harmonieusement dans la manière de toiser les vides et les pleins. Une petite rosace, qui assure aux combles un peu de clarté, apporte à ce frontispice une note souriante. Mais ce qui donne à cette même façade son raffinement, c'est la saillie de la toiture avec son retour horizontal sur le devant correspondant à l'épaisseur des murs et au galbe des larmiers latéraux.



Photo(2) : Carte postale du début des années 1900

Collection Marie Paule Ducharme-Corbeil


Photo: semptembre 2006

Collection
Huguette Vary et Jacques Hébert


Cette photo est tirée d'une carte postale datant du début des années 1900. On sait que l'église fut rénovée en 1908. Sur cette photo, on peut apercevoir sur le terrain des résidus de constructions et tas de pierres. Donc on présume que cette photo date de 1908.

 

Extrait du livre du 200e de la paroisse 1792-1992.

Recherche Georges Bellemare

 

Rénovation de l'église 1908

En 1900, l'ordinaire demande à l'architecte Gauthier, pratiquant à Sorel, des projets de rénovations afin d'agrandir l'église de Saint-Marc. En 1905, il est même question de construire une nouvelle église. (AESH Dossier Saint-Marc, 22 mai 1905)

Le 11 novembre 1907, le nouveau curé de Saint-Marc écrit à son supérieur : « “Mes paroissiens se disposent, peu à peu, à accepter une réparation de 10,000 $ : c'est dur! (signé) J.M.M. Cadieux, Ptre-Curé.” » (Ibid. 11 novembre 1907)

Entre autres réparations, on projette de redresser le jubé de Noiseux et de changer le système de chauffage à eau chaude pour un à air chaud. (Ibid. 4 mars 1908)

En définitive, on s'accorde pour supprimer la façade afin d'allonger l'église de 12 pieds et de construire une nouvelle façade en pierre à bosses telle que nous la connaissons maintenant avec un nouveau clocher au goût du jour.

Page suivante

 | Accueil |

Publication : 15 janvier 2004

Révision : janvier 2015