Essai
Historique
La Corporation municipale
Saint-Marc-sur-Richelieu

Recherches : Jacques Hébert

Sources

Procès verbaux de la corporation 1855-1967

Ministère des Affaires Municipales du Québec

La mémoire du Québec de Jean Cournoyer

Publication 200ième anniversaire "1792-1992 SAINT-MARC-SUR-RICHELIEU"

La municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu, sise sur les bords d'une magnifique rivière qui prend sa source dans le lac Champlain, se déverse dans le fleuve Saint-Laurent en bordure de la municipalité de Sorel, son nom, la rivière Richelieu.
Notre municipalité se situe en Amérique du Nord, dans le Canada, province de Québec
.

Sa principale activité économique est l'agriculture. La superficie occupée par la production agricole dépasse près de 95 % de la superficie du territoire.

Ses deux auberges, de renommées internationales, attirent chaque année de nombreux touristes venus de plusieurs pays du monde. La plus ancienne est l'auberge Handfield et la plus récente, l'hostellerie des trois Tilleuls jumelée d'un centre Givenchy.

La majorité de la population active exerce leur profession à l'extérieur de la municipalité.

Son charme et sa tranquillité hébergent chaque année plus de 1,500 campeurs qui résident temporairement dans le camping St-Marc, doublant presque ainsi la population locale en saison estivale.

C'est de cette municipalité dont je veux vous raconter l'histoire à travers les procès-verbaux de son conseil municipal.

INTRODUCTION

Lorsque j'ai décidé d'entreprendre d'écrire l'histoire de notre corporation municipale, je n'avais pas idée de l'énorme travail que cette étude me réservait.

 

 Cette histoire est basée sur des recherches dans les procès-verbaux, lesquels débutent en 1855.

 

Un autre point que j'ai découvert dans ces recherches, c'est que la majorité de ces faits nous renseignent sur les besoins et les attentes de nos ancêtres dans leur vie de citoyens de St-Marc, mais également que ces faits ne font qu'ouvrir une porte à des recherches plus avancées et qu'il serait intéressant de les poursuivre.

 

La vie municipale d'une société engendre une grande partie de l'histoire de cette communauté.

 

Pour bien comprendre les actes posés, chacun d'entre nous doit reculer et se plonger dans le passé. Il doit faire jaillir de son imagination les scènes appropriées au contexte. Au début, et pendant plusieurs années, c'est le temps des chandelles, des lampes à l'huile, du chauffage au bois, des routes de terre, de la grande autorité de la religion, du temps où plusieurs personnes ne savaient lire et encore moins écrire.

 

Les moyens de transport étaient le cheval, le bœuf, les bateaux à rame ou à vapeur et autres moyens primaires. Souvent, le trajet s'effectuait à pied. En premiers lieux, les voies de communication étaient naturelles, comme les rivières, les lacs, les océans et par quelques routes de terre mal entretenues.

 

On découvre graduellement les initiatives locales et l'intérêt graduel pour ce qui se passe à l'extérieur de la paroisse. Nous découvrons par cette recherche, les habitudes électorales, les premiers aqueducs, les égouts, la venue de l'électricité, les méthodes d'emprunt, les grandes périodes d'hygiène lors des épidémies, la protection contre les incendies, la législation, les permis pour les marchands, les boulangers, les traversiers, etc. Nous connaissons mieux les membres du conseil et les fonctionnaires, l'imposition des taxes, les demandes sur l'installation du  téléphone, et plus encore. L'histoire des chemins et routes est particulièrement intéressante, ainsi que celle des cours d’eau. 

Vous comprenez que nous devons découvrir tous ces sujets par objet et période. Je vous offre graduellement sur ces pages un travail de recherche pour les années 1855-1970, mais avant de commencer cette histoire de notre municipalité, je me dois de vous instruire sur l’avant-corporation municipale.

Pages suivantes :

1855 (2 pages)

La Seigneurie de Cournoyer (2 pages)
La création de la municipalité de St-Marc et ses voisines (1 page)
Accueil


Essaie Historique

Publication 19 avril 2009

Révision 23 septembre 2009